Salarié d’une association : de la dévotion à la soumission ?

Une ambiguïté prégnante

Don de soi, Passion

Les employeurs sont des bénévoles et les salariés sont des professionnels régis par les règles du monde bénévole.

Les différents ouvrages traitant de la professionnalisation et du bénévolat, démontrent bien cette problématique récurrente.

Le secteur associatif a été créé par et pour des bénévoles

Le bénévolat connait une crise. Les associations sportives souffrent d’un manque d’investissement bénévole et du défaut de candidats.

Les obligations, qu’elles soient : financières, comptables, juridiques et administratives, management des salariés et non-salariés, obligent à développer et animer pour des membres devenus des primo-consommateurs.

La lourdeur des tâches entraîne abandon et découragement des dirigeants. Les bonnes volontés ne suffisent pas à remplir un cahier des charges exigeant au sacrifice de la passion et de l’engagement.

Le malaise des salariés s’accentue vis-à-vis des bénévoles prétendus remplir la même mission gratuitement. La tentative d’effacer une étiquette de statut de professionnel de la part du salarié en soulageant par-delà son rôle, la tâche des bénévoles se traduit par un malaise qui confine au sacrifice.

De petites structures se suffisent à gérer les besoins courants cependant en fonction de leur taille apparaissent les difficultés inhérentes à la gestion ne souffrant pas l’amateurisme.

L’avenir appartient au développement de projets associatifs réels et concrets impliquant l’intervention de personnel qualifié entourant les dirigeants sous peine de difficultés de gestion voire de la mise en danger du projet associatif !

Par ailleurs le bénévolat mène souvent à la professionnalisation selon différents parcours impliquant un retour à minima. Il faut garder à l’esprit la notion de contraintes associée à la spécificité des métiers du sport se traduisant par une disponibilité incontournable en soirée et les week-ends.

La professionnalisation conditionne l’avenir des clubs sportifs au travers du développement :

  • Fidélisation des licenciés
  • Nouveaux adhérents
  • Compétitions

La direction par des bénévoles élus selon un mode « démocratique » se révèle problématique. Le faible taux de renouvellement de ces instances est constaté au cours des dernières décennies en raison d’un probable clientélisme.

A partir d’un certain volume, les clubs ont aujourd’hui le profil de petites entreprises avec à leur tête des dirigeants peu ou pas formés à la gestion de ressources humaines et au développement des compétences.

Ces associations impliquent un surinvestissement de la part des membres et sont un espace de lutte interne de Pouvoir et d’Influence entre membres opposant également dirigeants bénévoles et salariés !

Pour préserver une position au sein de l’association, certains bénévoles jouent de leur statut influant négativement sur l’image et le rôle du professionnel. Cet état de fait conduit généralement à la démission des professionnels désabusés par l’attitude hostile des bénévoles (atteinte morale).


A l’inverse, des bénévoles très (trop ?) investis dans le fonctionnement de l’association, à l’arrivée d’un salarié, se sentent rejetés et décident de quitter l’association.

Dans les associations non professionnalisées, l’évocation de la création d’un poste, amène souvent à la division de l’association en 2 groupes s’opposant.

Le bénévolat serait-il un frein à la professionnalisation, alors qu’elle-même serait le moteur du bénévolat ?

Question soulevée par Sarah ROBERT dans son mémoire « La professionnalisation des organisations sportives »

La société évolue, les professionnels s’adaptent… Qu’en est-il des associations ?

Les publics, auprès desquels les éducateurs sportifs interviennent, tendent à de plus en plus de diversité : ce ne sont plus simplement des adultes ou des enfants mais des personnes âgées, des personnes handicapées, des jeunes défavorisés. Les enseignements demandent à être adaptés avec une prise en charge des différents publics. La dimension sociale du métier prend une ampleur qui fait primer l’éducation sur le sport. Le rapport du public au sport a évolué vers une approche de simple consommateur. La recherche de plaisir prime désormais sur la recherche de performance. Ce changement d’une pratique de performance vers une pratique de loisir engendre des changements dans l’enseignement même du sport et la façon de l’appréhender par les professionnels. Il est nécessaire de bien définir la notion de sport vs la notion de garderie auprès des parents pour amener à la compétition.

La précarité du métier d’éducateur sportif ne se limite plus à la simple discipline enseignée en structure. La mission s’étend au rôle de gestionnaire, de chef de projet, responsable de communication, de prospect et commercial. Les perceptions négatives relatives à la précarité de l’emploi, aux bas salaires et aux sacrifices sur la vie personnelle se voient complétés par des inquiétudes quant aux perspectives d’évolution de carrière.

Certains éducateurs sportifs, mais surtout bon nombre de dirigeants, se soucient de la pérennité des emplois dans la mesure où il s’agit souvent d’emplois subventionnés avec une durée limitée dans le temps. La suppression des emplois aidés et la tendance à la baisse qui caractérise de nombreuses subventions, placent les associations dans une situation critique vis-à-vis de la professionnalisation. Le manque de moyens et d’activités à proposer sont un frein pour franchir le pas de la création d’un emploi.

Néanmoins, pour les éducateurs sportifs, la passion du sport prime encore sur ces différentes craintes et les incite à continuer de se projeter dans ce métier. Certaines associations ont compris tous les avantages qu’elles pouvaient en tirer et n’hésitent pas à faire appel à un professionnel indépendant pour accomplir des prestations au profit de leurs adhérents.

Un contrat de collaboration ou contrat de mission est conclu entre le professionnel indépendant et l’association mais avant cela, l’association a l’obligation de s’assurer que l’intervenant est enregistré auprès du centre de formalités des entreprises (CFE) et justifie d’un numéro SIRET auxquels cas elle s’expose à des poursuites pénales, dans le cadre de la lutte contre le travail illégal.

Par ailleurs, elle doit s’assurer en amont que les conditions d’exercice de l’activité de l’intervenant au sein de celle-ci ne le font pas relever du statut de salarié : il ne doit pas y avoir de lien de subordination entre deux personnes. L’intervenant doit exercer sa mission en toute indépendance.

Cette dernière solution apparaît la plus appropriée pour chacun en terme de budget, de relation et d’indépendance :

  • Pour l’association : elle permet une réduction des dépenses par la suppression du coût salarial
  • Pour les bénévoles : le professionnel n’étant plus impliqué à titre personnel dans l’association est un gage de sérénité
  • Pour le professionnel : il exécute en toute autonomie une tâche précise telle définie dans le Contrat de mission qui le lie à l’association

Marie-Laure CARAUX-LAUNAY
Éducateur Sportif – FTS Tir Sportif

Sources et Références :

Formation Emploi – Revue française de sciences sociales
108 | octobre-décembre 2009
Les processus de professionnalisation

RECMA–Revue internationale de l’économie sociale
306 / Travailler dans un monde de bénévoles

La professionnalisation des organisations sportives : impact du jeu des acteurs sur ce processus au sein de la FFTir
09/2012 – Sarah ROBERT
Mémoire master2 professionnel science de l’éducation, mention métier de la formation, parcours ingénierie et conseil en formation FOAD

Associatheque.fr
Association et bénévoles
Publication du 26 Novembre 2019 « Le bénévolat c’est quoi ? » 

Assistant-juridique.fr
Guide pratique de l’association 2020-2021

CROS Centre
Rapport de l’étude Professionnalisation 2013
« Analyse et prospective du métier d’éducateur sportif en région Centre »

Publié par FTS - Formation & coaching

Diplômée d'Etat de la Jeunesse, de l'Education Populaire et du Sport - Spécialité "Perfectionnement Sportif" mention "Tir Sportif" - Chef de projet de développement - Formateur de cadres - Entraîneur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :